J’ai cherché la solidité, la verticalité. Une façon de se grandir, la tête tirée vers les étoiles, à un moment où mon corps se dérobait.
 Je me suis abandonnée à la rigueur de cette verticalité poétique toute de papier.
J’étais en quête de légèreté. Le papier m’offrait cette qualité idéale. Il ne pèse rien, il est malléable à souhait.
Avant même que j’intervienne sur sa surface douce ou rugueuse, souple ou résistante, je vois la poésie qu’il porte en lui.

J’ai réalisé que cette recherche m’amenait vers l’abstraction. Que cela était une belle découverte. Grisante et joyeuse.
 
Diaporama